Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
au-pied-de-mon-arbre.over-blog.com

des histoires de famille , des rencontres improbables , etc.....

#ChallengeAZ 2019 : P comme Pélussin , Loire

Claude BERLIER est né à Pélussin le 11 février 1832 de Gabriel et Jeanne Marie, sa cousine. Propriétaire au lieu dit "le Buisson ", il épouse en 1860 Marie Anne CHAIZE, native de Pélussin. C'est un ancêtre à la neuvième génération.   

 La commune est composée de plusieurs hameaux dont trois sont les plus importants : Notre-Dame , Les Croix et tout en haut Virieu.

 

Eglise Notre Dame

Les légendes se mêlent à l’histoire pour la crypte de Notre-Dame-Sous-Terre qui est, sans contredit le plus ancien monument de la région.

L’église et la crypte

notre_dame1.jpg

L’église moderne de Notre-Dame-Sous-Terre de Pélussin, d’un beau style roman, a été inaugurée vers 1878. Elle a remplacé une ancienne église du XI ou XIIème qui était aussi simple que majestueuse. La crypte de Notre Dame se compose d’une nef voûtée en berceau et de bas-côtés reposant sur des piliers carrés sans aucun ornement architectural.

Placée autrefois sous le chœur, elle se trouve, maintenant, sous le porche de la nouvelle église. Là est conservée pieusement la statue en pierre de Notre-Dame. La Vierge porte l’enfant Jésus sur le bras gauche et sa tête est ornée d’une couronne dentelée. Son aspect monacal indique une date reculée du Moyen-Age, elle serait au moins du IXème siècle.

 

notre_dame2.jpg

Des siècles d’histoire

Une date, 881 se lisait autrefois sur les parois de la crypte. Cette date est suggestive si on la rapproche des événements qui se déroulaient à Vienne. Des lyonnais, fuyant la persécution, seraient venus chercher asile dans les montagnes du Pilat, à Pélussin, où ils auraient élevé un autel à une image de la mère de Dieu qu’ils avaient apportée avec eux pour être leur consolatrice dans leur exil. C’est autour de la sainte image que se serait érigée, plus tard, sur le même emplacement la crypte de Notre-Dame-Sous-Terre.

Telle est la tradition pélussinoise sur les origines du culte de la Sainte-Vierge à Pélussin.

 

 

-Les croix dont la croix de Montvieux  transformée en ferme auberge. on peut manger dans la chapelle :

 

- Virieu tout en haut de la commune avec son château : 

Pélussin tirerait son nom du fruit du prunellier dont le fruit est appelé "pélosse" . Jules césar, lors de sa conquête de la Gaulle, faisait très attention à la pureté de l'eau. L'eau pure et cristalline des montagnes du Pilat firent que les romains construisirent un aqueduc pour alimenter en eau la ville de Lyon.

   

C'est l'industrie de la soie qui permit à Pélussin de prosperer. De belles maisons de pierres furent construites :

La guerre des Clochers

Le xixe siècle fut marqué, à Pélussin, par la guerre des Clochers. À cette époque, l'église paroissiale étant trop petite, il fut décidé de construire une nouvelle église à mi-chemin entre les quartiers de Notre-Dame et de Virieu. Les habitants de Notre-Dame tentèrent de s'opposer à cette décision, ils allèrent même jusqu'à monter la garde autour de l'ancienne église, cacher la cloche dans un puits, menacer de changer de religion en faisant venir un pasteur protestant. Le calme revint lorsque la décision fut prise de séparer Pélussin en deux paroisses : Notre-Dame et Saint-Jean.( Wikipédia).

La Galoche
 
Ancien viaduc du CFDL construit par François Mercier.

En 1883, la population du Pilat ayant augmenté et tous les bras ne pouvant être employés, le conseil régional de la Loire décida la création d'une ligne de chemin de fer de Saint-Étienne à Pélussin, concédée en 1893 aux Chemins de fer départementaux de la Loire (CFDL), pour permettre aux jeunes gens de s'engager dans les usines de la vallée du Gier.

Huit ans après, la Galoche arrivait à Pélussin. C'était un train plutôt rustique qui circulait sur une voie unique et sinueuse. De Saint-Étienne à Grand-Croix (la Bachasse), la Galoche empruntait la voie du Tramway puis, à la Terrasse, la voie décrivant un rebroussement, il fallait procéder à un changement de locomotive.

La vie du train fut émaillée de nombreux incidents. Deux accidents particulièrement graves furent à déplorer : le , la Galoche percuta un tramway à l'Horme (bilan : 1 mort et une vingtaine de blessés) ; le , à 21 h 15 en gare de Pélussin, le train sortit de ses rails et atterrit 7 mètres plus bas dans un champ de pommes de terre.

Le chemin de fer fut prolongé jusqu'à Maclas en 1917. Ce prolongement nécessita la construction de deux viaducs, le plus grand étant long de 170 m et haut de 58,5 m, et le plus petit long de 93 m et large de 4 m. Le train fut remplacé par un service de cars en 1931

Depuis la guerre, le travail de la soie déclinant, en 1983, un jeune ingénieur laitier dauphinois, Jean-Claude Guilloteau, inventeur d'un nouveau procédé de fabrication du fromage, choisit Pélussin pour installer la fabrication de son "Pavé d'Affinois". En pleine extension, cette industrie donne au pays un nouvel essor, en créant de nombreux emplois et portant le renom de qualité de Pélussin dans toute la France et à l'étranger.

Pour finir , j'ai découvert un enfant du pays que je ne connaissais pas : (source Wikipédia ).

Hippolyte Berlier, né le 10 mars 1919 à Pélussin, dans le hameau des Fanchises, d'une famille de huit enfants, premier évêque du Niger, entré chez les Rédemptoristes en 1932. Il vit au cœur de la Résistance puis à la première Division Blindée pour la libération de la France, ensuite on le retrouve au Niger. À partir de 1950, il est successivement directeur des écoles, responsable religieux de la vice-province rédemptoriste et enfin évêque de Niamey. Il vit sa retraite au Niger chez les Touaregs, jusqu’à sa mort le 22 septembre 1992. Il n'oublia jamais ses origines et chacun à Pélussin se souvient de ses visites régulières dans sa Peugeot 404 familiale immatriculée au Niger. Il est enterré devant la cathédrale de Niamey où ses nombreux amis chrétiens et musulmans viennent souvent se recueillir.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
T
Que d'infos! :)<br /> Où Jules César 'est-il pas passé? ;>
Répondre
C
En effet !