Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
au-pied-de-mon-arbre.over-blog.com

des histoires de famille , des rencontres improbables , etc.....

#RDVAcestral : rencontre avec Mathieu BRUYAS

Cherchant désespérément une rencontre avec une ou un aïeul pour ce samedi 15 mai, je remonte lentement mon arbre. Papa, Maman, mes grands-mères, mes grands-pères , je les ai tous déjà rencontrés au moins une fois. Il faut que je remonte plus haut .... Je m'attarde sur la branche paternelle. L'arrière grand-père, Jean Marie , celui qui n'est pas commode, je l'ai vu ... Mais, tiens, son père, je n'en ai jamais parlé !!!! Sans doute a-t'il eu une vie "normale" ? 

Je sens un souffle d'air derrière moi... Je me retourne, mais je ne vois rien !!!

-Et alors, tu ne veux pas parler de moi ? 

- De qui ?

-De moi, Mathieu !

-Si bien sur, mais que dire , je ne te connais pas tant que ça ... ta vie se résume à ton acte de naissance, celui de mariage et celui de ton décès..... c'est un peu maigre pour raconter une histoire ! 

- Alors, je vais parler pour toi ....  Je suis né le 2 mars 1798 ou plutôt le le 12 ventôse an VI.

En effet, la révolution est passé par là. Bien que nous soyons loin de la capitale, nous sommes quand même au courant de ce qui se passe. Longes et Trêves, qui ne font encore qu'une seule et même commune aux portes de Pilat, fait partie du département du Rhône. Le temps était beau et mon père m'emmena à la mairie accompagné de deux voisins pour déclarer ma naissance.  Claude BRUYAS, mon père est cultivateur. Quand il a épousé ma mère , Etiennette PALLUY, il s'est installé sur les terres de son beau-père au lieu-dit Le Gros Jean. Ces terres sont depuis deux générations dans la famille et si les terrains ont été dispersées peu à peu, la maison du Gros Jean est restée "Bruyas" jusque dans les années 1970. Mon arrière petit fils, Jean Marcel, y a vécu. 

Longes et Trèves et le hameau du Gros Jean .

Longes et Trèves et le hameau du Gros Jean .

Le 17 octobre 1802, j'ai une petite sœur, Etiennette . Je suis bien content, j'ai 4 ans et être dans les jupons de ma mère commençait à m'ennuyer. Alors je suivais mon père dans les champs et là, il y avait tant de découvertes à faire. J'avais hâte qu’Étiennette grandisse  pour courir avec elle par monts et par vaux...Mais nous avons aussi été à l'école puisque nous savons signer !

Puis nous avons grandi..Notre mère est décédée en 1828. Etiennette s'est mariée en janvier 1830 et moi le 8 mai de la même année. J'ai épousé à Longes, Jeanne Marie CHOLLET, originaire de Saint Romain en Gier situé dans la vallée du Gier et dont le père était tailleur d'habits et propriétaire cultivateur. De 12 ans ma cadette, elle était bien jolie et nous étions amoureux.

Nous avons eu 8 enfants : Claude né en 1831 et mort à 10 ans, Antoine né en 1833 qui n'a vécu que 14 mois, Antoine né en 1835, Jean Marie en 1838, Mariette en 1841, Mathieu Joseph en 1843, Claude en 1846 et enfin Claudine en 1848.  Une belle famille, mais 6 bouches à nourrir, il ne fallait pas chômer.  Dès qu'ils ont pu, ils ont tous travaillé, d'abord avec moi puis ils ont eu leur propre métier.

Antoine l’aîné, a repris la ferme avec moi , Jean Marie est devenu pâtissier puis fabricant d'huile et cabaretier à Rive de Gier, notre Mariette qui travaillait si bien à l'école est devenu institutrice, Mathieu Joseph et Claude sont rentrés au PLM, et enfin Claudine a épousé un boucher de Lyon.   

Tu vois que ma vie est quand même bien remplie.  Tous se sont mariés, sauf Mariette et Claude qui sont restés célibataires. J'ai connu 11 petits enfants sur les douze qui sont nés.

Je suis parti le 6 juillet 1881. Le temps était sec et beau. C'est mon fils aîné Antoine qui a déclaré mon décès à la mairie.J'avais quand même 83 ans! 

 

Acte de décès de Mathieu BRUYAS.

Acte de décès de Mathieu BRUYAS.

Ma Jeanne marie, mon épouse, a eu la chance de connaitre ses arrières petits enfants dont ton grand- père...   Elle m'a rejoint le 27 novembre 1897 à 87 ans.

- Merci de m'avoir raconté tout ça.

-Tu vois petite que l'on peut aussi raconter la vie de gens sans histoire !!!! 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
Oui tous ont une histoire et c'est notre mission de la mettre en lumière. Merci pour lui et tous les autres. Hommage à ceux qui ne sont rien, les petits, les obscurs les sans grade....
Répondre
C
Merci Dominique
V
hé oui même les gens sans histoire ont une histoire ... joli billet Christiane :)
Répondre
C
merci Veronique !