Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
au-pied-de-mon-arbre.over-blog.com

des histoires de famille , des rencontres improbables , etc.....

#RDVAncestral : Drôle de rencontre

Nous voici samedi 19 février, troisième samedi du mois, jour de notre RDVAncestral.... Je parcours mon arbre et ses longues branches à la recherche d'un ancêtre intéressant ! Tiens, un prince dans mes collatéraux !!!! Je l'avais oublié celui là : Il faut dire qu'il est loin dans les arcanes de mon arbre.   

#RDVAncestral : Drôle de rencontre

Mais où suis je donc arrivée? et en quelle année ? Je suis en Géorgie à Tiflis, devant un magasin de mode qui se trouve en face de l'opéra, apparemment dans les années 1850 ! Je pousse la porte et me trouve devant une femme, encore jeune, qui m’accueille fort aimablement.

"- Bonjour Madame, vous désirez? 

- Bonjour, je suis journaliste ( je ne suis plus à un mensonge près), et je voudrais faire un reportage sur les françaises installées en Géorgie. Pouvez vous m'accorder quelques instants et me raconter comment vous êtes arrivée dans cette belle ville ?

-Mon dieu, pourquoi pas ? Mais ça va prendre un moment car c'est une histoire peu commune.

- je vous écoute.

-Augustin Tollet est né en 1814 à Rive de Gier (vous ne pouviez y échapper! ) dans une famille de bouchers de père en fils depuis 1650. Mais Augustin, avec son esprit frondeur rompt avec la tradition familiale et devient confiseur. En février 1839, il m'épouse, moi, Anne Célestine Crinner. Je lui donne trois enfants : Ferdinand né à Rive de Gier en 1839, Augustin né à Lyon en 1841 et enfin Edouard né à Tiflis en 1848. Seulement mon confiseur est un flambeur. Après avoir jouer ma dot jusqu'à la ruine , il me joue aux cartes et bien sûr, me perd au jeu contre deux caucasiens venus chercher à Lyon un précepteur pour leur jeune prince.  Je suis suffisamment qualifiée par mes connaissances en physique et en langues, je laisse mes enfants à Lyon chez ma sœur et j'entreprends ce long voyage jusqu'à Batum où je deviens gouvernante de la maison du prince. 

Après quelques années, ayant rempli mes obligations, je suis rentrée à Lyon, j'ai récupéré mes enfants et je suis repartie vivre définitivement à Tiflis. Mais j'avais pris la précaution d'emporter une sélection de vêtements français qui m'ont permis d'ouvrir cette boutique de mode, après m’être séparée de biens et de corps d'Augustin.  Mon affaire marche bien et j'ai le projet d'acheter une usine de savons et de chandelles, produits plutôt rares dans la région.

- En effet quelle histoire peu banale. je vous remercie beaucoup."

Je sors du magasin... Que lui dire ? Que son affaire de savons va très bien marcher ? Elle va même acheter des champs pétrolifères à coté de Bakou. Mais avec les techniques de l'époque, bien peu de pétrole fut produit. Après avoir dépensé une fortune pour améliorer le rendement, elle dut se résoudre à les vendre à Ludwig Nobel ( le frère d'Alfred) qui fit fortune avec de nouvelles méthodes de forage à plus grande profondeur. Elle décéda vers 1909. 

Mais ce qu'elle ne m'a pas dit c'est qu'elle n'est pas seule.  Son fil aîné Ferdinand qui a épousé une stéphanoise la rejoint avec sa femme et sa fille  et travaille avec sa mère.

 Le prince, ce sera pour une autre fois. Il faudra que je revienne !!! 

sources : article de Généalogie et Histoire paru dans le N° 174 de Eric Pouillevet.

 

 

 

#RDVAncestral : Drôle de rencontre
#RDVAncestral : Drôle de rencontre
#RDVAncestral : Drôle de rencontre
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article